Recherche d'un thème de formation

Suivez-nous sur:

Twitter Twitter Viadeo Linkedin

Visioconférence

Plan du Siège

Statistiques

Membres: 967
Publications: 602
Liens: 6
Visiteurs: 3792851

De nouvelles formations pour les nouveaux métiers !

La Création et le développement des instituts supérieurs spécialisés de formation avec partenariat public/privé sont la voie privilégiée par le gouvernement pour répondre au manque de compétences dont souffrent certains secteurs prioritaires de l’économie nationale.

C’est en gros ce qui ressort de la conférence organisée par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), le 27 novembre, sous le thème « L’ "Entreprise" Maroc face à la crise : quelles mesures » et animée par Nizar Baraka, ministre chargé des Affaires économiques et générales.

En savoir plus ...

III – Le e-learning : des solutions denses pour un marché encore jeune…

Version imprimable Suggérer par mail

 

Le e-learning, ou formation en ligne en français, est un mode d’apprentissage émergeant qui tente de s’imposer dans les entreprises face aux modes de formation traditionnels (en salle).

Ce marché est en voie de mutation profonde grâce à l’apparition de nouvelles technologies, comme indiqué ci-dessus, qui rendent plus accessible la formation en ligne par rapport à une formation de type présentiel, c’est-à-dire réunissant dans une salle le formateur et ses apprenants pour une durée définie.

On pourrait d’une certaine façon considérer qu’Internet apporte le même bouleversement pour les enseignants que le cinéma en a apporté au théâtre pour les acteurs.

 

1) Les avantages

 

Le e-learning reçoit un accueil favorable des entreprises tel qu'en témoigne un sondage réalisé par le cabinet Cegos auprès de Directeurs des Ressources Humaines d’entreprises françaises.

Les arguments les plus fréquemment évoqués en faveur du e-learning sont les suivants :

 

a – Pour l’entreprise

 

> Des coûts de formation réduits

C’est l’un des plus gros avantages du e-learning par rapport à la formation présentielle. En effet, le e-learning permet de :

~ réduire certains coûts associés à la formation, comme les frais de déplacement et d’hébergement.

~ rentabiliser les applications qui sont partagées par un plus grand nombre d’apprenants.

~ réduire le coût lié à la disponibilité de l’apprenant grâce à l’optimisation de la gestion de son temps.

 

Le e-learning permet aussi de réduire le coût global de la formation en favorisant l’auto formation ou la formation en ligne du salarié de façon à concentrer l’apport du formateur aux domaines à plus forte valeur ajoutée (partage d’expériences, de vécus…).

 

Le e-learning facilite donc un meilleur retour sur investissement des actions de formation.

 

> Une plus grande flexibilité

Le e-larning permet de dématérialiser le lieu de formation. Cet avantage est d’autant plus intéressant pour les entreprises présentes à l’international dont les salariés sont répartis dans le monde entier. Le e-learning permet de s’assurer que le contenu de la formation et le message transmis sont identiques quel que soit le pays.

 

> L’image

L’exploitation des nouvelles technologies dans la formation peut permettre à une entreprise d’améliorer son image au sein de son organisation ou de son secteur.

Des bénéfices peuvent être tirés notamment lorsqu’il s’agit d’attirer des jeunes diplômés ou de retenir des employés grâce à des programmes plus orientés vers le développement durable des compétences.

 

b- Pour l’apprenant

 

> Une efficacité accrue de l’effort de formation

La formation en ligne permet d’accroître l’efficacité générale de l’effort de formation pour les raisons suivantes :

~ elle est plus facilement accessible, l’apprenant pouvant se former au travail, à la maison ou de n’importe quel endroit disposant d’un accès Internet.

~ son administration est plus flexible, le salarié pouvant se former quand il le souhaite sans avoir de contraintes horaires.

~ elle est plus facilement adaptable aux besoins spécifiques de chacun : grâce à l’interactivité de l’outil informatique, le contenu de l'apprentissage peut être plus facilement adapté aux besoins de l'apprenant en tenant compte de son niveau et de son rythme d’apprentissage.

~ elle donne la possibilité à l’apprenant d’aller plus loin avec l’aide de tutoraux adaptés à chaque niveau ou des liens internets vers des sites traitant du sujet.

~ elle permet d’échanger avec d’autres apprenants sur une grande échelle à l’aide de forum ou de chat.

~ elle permet de mener de front activité professionnelle et études (université virtuelle).

 

> De plus, pour la simulation (type business game) : le traitement immédiat de données fournies par les apprenants pour leur permettre de réinjecter des résultats dans leur réflexion (feed-back) est possible.

 

c- Pour le formateur

 

Le e-learning apporte également des avantages pour le formateur car il permet :

~ d’ enrichir de façon dynamique le contenu des formations.

~ d’évaluer les pré-requis plus facilement grâce à des QCM interactifs.

~ d’évaluer plus précisement grâce à des tests en continu tout le long de l’apprentissage (évaluation des progrès en fin de module).

~ d’actualiser plus aisément le contenu pédagogique des formations.

 

Pour l’instant, les résultats les plus significatifs ont été obtenus dans des formations sur Intranet, visant des populations nombreuses et dispersées, très ciblées, concernées par un problème commun (par exemple, les commerciaux concernés par le lancement d’un nouveau produit), pour lequel le problème de motivation est quasiment réglé par l’importance évidente du programme.

 

Cet outil crée une stimulante occasion d’innovation par une rupture avec les modèles traditionnels d’apprentissage et est appelé à un fort développement dans les prochaines années.

 

2) Les limites et contraintes

 

Les principales réticences des entreprises porteraient sur le fait que les formations délivrées en interne sont le plus souvent des formations métier, impossible à trouver sur le marché mais également le manque d’information sur les solutions existantes.

 

D’autres contraintes évoquées en défaveur du e-learning sont les suivantes :

 

- l’apprentissage solitaire ne convient pas à tout le monde. Les forums Internet et le questionnement par e-mail ne sont qu’une réponse imparfaite au besoin d’interaction et de confrontation d’idées et de perceptions.

- le temps d’adaptation soutenue de l’apprenant dépasse difficilement une heure.

- certaines études montrent une certaine tendance des apprenants à « papillonner » sur le modèle du zapping, sans véritable apprentissage de fond.

- l’effort d’apprentissage par le e-learning est plus important que par la formation classique. En effet, l’apprenant ne peut être passif : il est acteur de sa formation.

- d’autres études montrent une faiblesse de la distance critique des apprenants sur les contenus, comme si le comportement des apprenants était de prendre les données fournies pour argent comptant, sans recul (par exemple sur les données chiffrées ou sur le mode d’élaboration des données fournies).

- les contraintes techniques : chaque connexion peut constituer un problème potentiel.

 

Par ailleurs, les conditions d’implantation sont importantes dans l’acceptation de la méthode par les formés (dimension sociologique du problème : les formés potentiels doivent apprendre devant les autres si le matériel est installé sur leur lieu de travail ; des expériences ont montré que cela pouvait être vécu comme dévalorisant ; d’autres montrent que les apprenants se connectent tôt le matin ou à l’heure du déjeuner).

 

D’autre part, le contrôle et l’imputation des heures de formation sont moins évidents que pour la formation classique du point de vue des exigences administratives (mais les pouvoirs publics compétents se montrent ouverts à l’expérimentation).

De plus, on trouve de plus en plus d’offres externes de qualité inégale devant un marché supposé « juteux ».

Le fort développement prévisible pour les prochaines années ne doit pas faire oublier les nombreuses expériences de sous utilisation de la période récente, dont il faudra que les décideurs tirent les enseignements devant le dynamisme des offreurs.

 

Le e-learning doit être utilisé pour des apprentissages précis et limités, parmi d’autres méthodes permettant des regroupements et d’autres modes d’apprentissage.

 

I - Le management stratégique des Ressources Humaines

II – Qu’est–ce que le e-learning ?

III – Le e-learning : des solutions denses pour un marché encore jeune…

IV – L’e-learning : simple effet de mode ou mutation profonde de la formation ?